Agenda 2006

septembre 2006
samedi
23
Colloque agriculture périurbaine des Verts d’Ile de France
août 2006
dimanche
27
Fête de la moisson à Marcoussis
juillet 2006
mercredi
12

Atelier territorial nouveau SDRIF, à Massy

Avec l’ensemble de ses partenaires, la Région a identifié les défis et posé les ambitions.
Dans le projet "de vision régionale", esquissé au forum du 10 mars à Villejuif, et présenté en Conseil régional, la Région propose un pari d’aménagement. L’heure est à présent au débat collectif, à la lumière des enjeux et des projets locaux.

La dernière phase des ateliers territoriaux a démarré. Il s’agit de construire collectivement, d’ici à décembre 2006, l’avant projet de SDRIF, visant une éco-région solide et solidaire.

Le Triangle Vert participera à l’atelier qui aura lieu à Massy le 12 juillet de 16h à 20h.

lundi
10

Balade à vélo pour découvrir l’agriculture marcoussissienne

Suite aux premières discussions ayant eu lieu avec les élus de Marcoussis et les jeunes du Conseil Municipal des Enfants, un premier itinéraire cyclable pour découvrir l’agriculture et ses paysages sur le Triangle Vert a été élaboré.


Par une chaude journée d’été,
quinze enfants s’en sont allés,
tout heureux de pédaler
à la découverte de l’agriculture,
de l’eau, des champs, de la verdure,
sur les chemins
marcoussissiens.


Hugo, Quentin, Juliette et les autres ont en effet participé à une ‘‘sortie agri-vélo’’ co-organisée par le Triangle Vert, la Mairie (Bernard Felsemberg, Christine Rosso) et le Centre de loisirs (Alicia et Pierre), solidement encadrés par Mathieu et Christophe, de la Police municipale.






Ils ont appris, au fil des rencontres sur le trajet, qu’il faut respecter les champs, ne pas y laisser des ordures, ne pas marcher sur les cultures, qu’il faut apprendre à partager champs et chemins avec les tracteurs, les chevaux et autres promeneurs, partager l’eau, qui fait aussi l’objet de différents usages (rencontre avec des employés du SIVOA-Syndicat Intercommunal de la Vallée de l’Orge Aval...

Une halte devant le CAT La Vie en Herbes, puis pour le goûter aux Potagers de Marcoussis (rencontre avec le directeur, Bruno Roy), leur a permis de découvrir la vocation sociale que peut prendre l’activité agricole. Enfin, à retenir, l’étendue du territoire agricole de Marcoussis, dont les enfants ont pu découvrir les confins, et le goût fabuleux de la confiture aux fraises d’ici...



mercredi
5

Assemblée Générale Terres en Villes, Paris

Le réseau des agglomérations françaises conduisant des projets agri-urbains, Terres en Ville, constitue pour l’Ile de France et ses territoires de projet une source d’information et de savoir-faire importante, notamment via sa banque d’expériences accessible en intranet. C’est pourquoi la Région souhaite en faire bénéficier ses projets pilotes, en passant une convention particulière avec la Chambre d’Agriculture d’Ile de France et Terres en Ville.


L’Ile de France présente en effet des particularités qui l’empêchent d’adhérer au réseau au même titre que les autres agglomérations françaises ; quant aux sites de projet, ils sont spatialement trop petits pour pouvoir adhérer seuls au réseau.

Afin de montrer sa volonté de rejoindre Terres en Ville, la Région Ile de France a choisi d’accueillir à Paris l’Assemblée Générale Annuelle du réseau, les 4 et 5 juillet.








La première journée était consacrée à des visites de territoires de projets agri-urbain, dont le Triangle Vert : entretien avec Didier Skura, agriculteur mixte grandes cultures et maraîchage à Nozay avec vente sur les marchés forains, et Pascal Bolay, maraîcher spécialisé dans les pousses de salades, vendant sur le carreau de producteurs à Rungis.
Puis Brigitte Bouvier et Thierry Laverne ont effectué une présentation du Triangle Vert en mairie de Saulx, ponctuée d’un ’’goûter du terroir" (entremets à la fraise de Nozay, et jus de poire des Potagers de Marcoussis). Enfin les différentes actions en cours ont été illustrées par une visite commentée en car, à travers le Triangle Vert.





La journée du lendemain a été consacrée à un séminaire sur ‘‘Les agriculteurs et l’agriculture vus par les urbains’’.
La première partie de ce séminaire portait sur les représentations que se font les citadins de l’agriculture, dans le contexte français où les urbains se montrent beaucoup plus attachés à l’agriculture et à leurs racines paysannes que dans d’autres pays, notamment d’Europe. Ce travail a été conduit à partir d’une série d’études et d’enquêtes dans les Alpes du Nord, en Bretagne et en Ile de France, qui ont permis de mettre en évidence les différences considérables entre ce qui est imaginé par les habitants des villes et la réalité des exploitations agricoles.
La seconde partie était articulée autour des demandes urbaines en tant que facteur de développement de l’agriculture périurbaine, à partir des interventions de Philippe Perrier Cornet (INRA Montpellier), Gérard Métras, directeur de la Chambre d’Agriculture de Seine et Marne, François Lerique, Président de l’AMAP « les Jardins de Ceres » et Gérard Seigle-Vatte, coprésident de Terres en Ville.

mardi
4

Assemblée Générale Terres en Villes, Paris

Le réseau des agglomérations françaises conduisant des projets agri-urbains, Terres en Ville, constitue pour l’Ile de France et ses territoires de projet une source d’information et de savoir-faire importante, notamment via sa banque d’expériences accessible en intranet. C’est pourquoi la Région souhaite en faire bénéficier ses projets pilotes, en passant une convention particulière avec la Chambre d’Agriculture d’Ile de France et Terres en Ville.


L’Ile de France présente en effet des particularités qui l’empêchent d’adhérer au réseau au même titre que les autres agglomérations françaises ; quant aux sites de projet, ils sont spatialement trop petits pour pouvoir adhérer seuls au réseau.

Afin de montrer sa volonté de rejoindre Terres en Ville, la Région Ile de France a choisi d’accueillir à Paris l’Assemblée Générale Annuelle du réseau, les 4 et 5 juillet.








La première journée était consacrée à des visites de territoires de projets agri-urbain, dont le Triangle Vert : entretien avec Didier Skura, agriculteur mixte grandes cultures et maraîchage à Nozay avec vente sur les marchés forains, et Pascal Bolay, maraîcher spécialisé dans les pousses de salades, vendant sur le carreau de producteurs à Rungis.
Puis Brigitte Bouvier et Thierry Laverne ont effectué une présentation du Triangle Vert en mairie de Saulx, ponctuée d’un ’’goûter du terroir" (entremets à la fraise de Nozay, et jus de poire des Potagers de Marcoussis). Enfin les différentes actions en cours ont été illustrées par une visite commentée en car, à travers le Triangle Vert.





La journée du lendemain a été consacrée à un séminaire sur ‘‘Les agriculteurs et l’agriculture vus par les urbains’’.
La première partie de ce séminaire portait sur les représentations que se font les citadins de l’agriculture, dans le contexte français où les urbains se montrent beaucoup plus attachés à l’agriculture et à leurs racines paysannes que dans d’autres pays, notamment d’Europe. Ce travail a été conduit à partir d’une série d’études et d’enquêtes dans les Alpes du Nord, en Bretagne et en Ile de France, qui ont permis de mettre en évidence les différences considérables entre ce qui est imaginé par les habitants des villes et la réalité des exploitations agricoles.
La seconde partie était articulée autour des demandes urbaines en tant que facteur de développement de l’agriculture périurbaine, à partir des interventions de Philippe Perrier Cornet (INRA Montpellier), Gérard Métras, directeur de la Chambre d’Agriculture de Seine et Marne, François Lerique, Président de l’AMAP « les Jardins de Ceres » et Gérard Seigle-Vatte, coprésident de Terres en Ville.

juin 2006
jeudi
29
Atelier CAUE91 : ressources naturelles et aménagement
mardi
27
Atelier animateurs agriurbains franciliens
mardi
20

Visite de terrain avec le SIAHVY sur le ruisseau blanc, à Nozay


Le SIAHVY (Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de l’Yvette) a en charge l’entretien et la gestion de l’eau dans le bassin versant de l’Yvette.


Le Triangle Vert est associé aux réflexions visant à élaborer pour l’Yvette et ses affluents un schéma directeur de gestion de l’eau.


Le 20 juin, une visite de terrain a été organisée, avec le Conseil Général et le Triangle vert, afin de discuter du réaménagement prochain du ruisseau Blanc, sur la commune de Nozay.


L’aménagement des berges pour la promenade et la mise en valeur du ruisseau, et un bassin sec de rétention des eaux de pluie, sont envisagés.

Le dossier est encore en cours de montage, et les travaux ne devraient pas avoir lieu avant au moins deux ans.

vendredi
16

Réunion publique sur le PRIF à Saulx


Ce vendredi 16 juin, la mairie de Saulx présentait à ses habitants le projet de Périmètre Régional d’Intervention Foncière, en cours de définition.



Le Maire, Jean Flégeo, a rappelé que ce périmètre est destiné à aider la commune à racheter des terrains agricoles lorsqu’ils ne trouvent pas preneur. La Région assure ainsi le portage foncier, ce qui soulagera la commune, qui a déjà beaucoup investi depuis plusieurs années, et qui ne dispose que de peu de ressources.



Une fois acquis par la Région, les terrains sont ensuite loués à des agriculteurs, via des baux à long terme. L’activité et les espaces agricoles sont ainsi maintenus et protégés de la spéculation foncière.

Le corollaire de la protection des espaces agricoles est une urbanisation mieux maîtrisée, plus dense, c’est-à-dire consommant moins d’espace. C’est dans ce sens que la mairie conduit le projet de nouveau quartier durable : la ZAC du Moulin. Ce projet a également été présenté aux habitants lors de cette soirée consacrée au projet agri-urbain.




jeudi
15
Salon des énergies renouvelables
mardi
13

Soutenances étudiants architectes

Un groupe d’étudiants en 5e année à l’Ecole d’architecture et des Territoires de Marne la Vallée, à Champs sur Marne, a travaillé cette année sur le territoire du Triangle Vert et la N20.

Durant le 1er semestre, le travail en atelier, sous la direction de Christophe Delmar, paysagiste, a porté plus précisément le topographie, les interfaces entre urbain et rural ;et ce avec pour objectif de saisir le territoire, de maîtriser les échelles et les enjeux d’intervention, tout en maîtrisant la notion de paysage au sens large, au sein du projet urbain.

Au 2e semestre, les étudiants on choisi un secteur particulier afin d’élaborer, seul, un projet de foin d’études, sous la direction de David Mangin. Certains d’entre eux ont travaillé sur le pied de coteau du Rocher de Saulx, son rôle d’interface entre boisement, agriculture, et urbanisation. Ce fut l’occasion d’imaginer et de proposer de nouvelles formes urbaines mêlant étroitement urbain et rural, un peu sur le modèle de ce qu’ils ont pu observer à différents endroits du Triangle Vert ; approche plus urbaine. D’autres étudiants se sont penchés sur le devenir du vallon du Rouillon. Plusieurs acteurs du Triangle Vert ont été rencontrés. C. Stacchetti a été conviée à assister au rendu final des projets, le 13 juin.



La présentation des projets s’est avérée un peu décevante, le sujet semblant avoir été mal défini au départ, entre l’importance de la compréhension du territoire et l’aboutissement à un projet architectural. Peu d’élèves ont réellement ‘‘joué le jeu’’, certains ‘‘posant’’ leur objet architectural de manière totalement déconnectée des ensembles urbains. A l’heure de la ‘‘ville compacte’’, il reste des progrès à faire en matière de formation ! Ceux qui bien saisi le fonctionnement du territoire ont, malgré certains partis pris d’aménagement surprenants, montré des idées et des principes intéressants.

Une discussion privilégiée avec les étudiants après le rendu a permis de les éclairer (a posteriori, c’est dommage , mais mieux vaut tard que jamais...) sur les enjeux de développement du territoire, les mécanismes de la gouvernance locale, l’impact de leurs projets sur l’activité agricole etc. Et ce, une nouvelle fois, dans le but de mieux les préparer à leur future pratique professionnelle. Un dossier des projet est consultable au bureau du Triangle Vert (fond bibliographique). Parmi les membres du jury figuraient : David Mangin, Christophe Delmar (paysagiste), Daniel Le Couedic (directeur de l’Institut de Géoarchitecture de Brest), Fernando Montes (architecte) etc.

lundi
12

Atelier régional sur le futur SDRIF

Depuis le lancement officiel de la révision du schéma directeur régional, le Triangle Vert suit attentivement les débats relatif à l’avenir du territoire. L’association est clairement reconnue comme un partenaire de l’élaboration du nouveau document, et systématiquement conviée à participer aux ateliers et aux forums. Le Triangle Vert est également considéré comme un acteur à part entière du territoire essonnien, et à ce titre, régulièrement invité à venir présenter, lors de tables rondes, les principes du projet.

Lors du 2e forum sur le SDRIF, qui a eu lieu à Villejuif le 9 mars, un pas en avant plutôt ‘‘rassurant’’ pour les espaces agricoles et naturels du Triangle Vert semble avoir été fait : JP Huchon et Mireille Ferri ont présenté une série de cartes et la logique des ‘‘quadrans’’ (découpage de la région en secteurs, chacun partant du centre de la capitale pour s’étendre jusqu’aux limites du territoire, et se recoupant les uns les autres). Il y aura également, dans le document final, une cartographie prescriptive concernant les espaces naturels et agricoles à protéger.

Lors de ce forum, une vidéo récapitulant les points forts des ateliers régionaux de 2005 a rappelé une intervention de B. Bouvier insistant sur le nécessaire corollaire de la protection des espaces naturels et agricoles : la densification des espaces urbanisés et des nouveaux développement urbains.

Les différents ateliers thématiques organisés les 9 et 12 juin ont permis de discuter et de préciser davantage la forme du document définitif : plus de détails sur le volet cartographique et prescriptif du futur SDRIF, réflexion sur l’échelle de ces cartographies...

Le 12 juin B. Bouvier est de nouveau intervenue dans le cadre de l’atelier thématiquen°4 : « Préserver, restaurer et valoriser l’environnement et les ressources naturelles d’Ile de France », et plus précisément de la table ronde... « Comment préserver et valoriser les espaces ouverts dans leurs multiples fonctions ? ».

mai 2006
jeudi
25

Tournage de la télévision japonaise

Une équipe de télé japonaise est venue filmer le Triangle Vert et ses acteurs pendant deux jours, après plusieurs semaines de préparation du planning de tournage ! La télévision publique japonaise prépare en effet un reportage sur l’agriculture périurbaine en Ile de France. Il sera d’abord projeté au cours d’un colloque national sur l’agriculture périurbaine, organisé en novembre 2006 par le ‘‘Japan Agriculture’’ (organisme dont la fonction se situe à mi-chemin entre la fédération nationale des agriculteurs et la chambre d’agriculture, au Japon). Puis l’ensemble du colloque, y compris le reportage, sera repris début 2007 dans l’émission hebdomadaire intitulée " le Débat de samedi".





Cela fait déjà cinq ans que le Japan Agriculture organise un colloque annuel et un reportage sur des exemples et des sites français. Les années précédentes ont concerné les fermes pédagogiques, l’éducation du goût, la transmission du métier d’agriculteur aux jeunes générations, le rôle de l’agriculture pour l’insertion sociale, le développement durable etc.










L’équipe, dont le producteur, le réalisateur, le caméraman, et la coordinatrice de l’émission, a été guidée sur le territoire par Thierry Laverne et Christel Stacchetti, via le chemin Gambetta, la plaine de Beauvert, les Potagers de Marcoussis, le plateau de Nozay, la plaine de Saulx, l’écurie des Chartreux, l’exploitation Olivier à Villebon etc.


Le reportage sera mis en ligne sur ce site dès qu’il sera disponible, mais probablement sans sous-titrage, malheureusement...

mercredi
24

Tournage de la télévision japonaise

Une équipe de télé japonaise est venue filmer le Triangle Vert et ses acteurs pendant deux jours, après plusieurs semaines de préparation du planning de tournage ! La télévision publique japonaise prépare en effet un reportage sur l’agriculture périurbaine en Ile de France. Il sera d’abord projeté au cours d’un colloque national sur l’agriculture périurbaine, organisé en novembre 2006 par le ‘‘Japan Agriculture’’ (organisme dont la fonction se situe à mi-chemin entre la fédération nationale des agriculteurs et la chambre d’agriculture, au Japon). Puis l’ensemble du colloque, y compris le reportage, sera repris début 2007 dans l’émission hebdomadaire intitulée " le Débat de samedi".





Cela fait déjà cinq ans que le Japan Agriculture organise un colloque annuel et un reportage sur des exemples et des sites français. Les années précédentes ont concerné les fermes pédagogiques, l’éducation du goût, la transmission du métier d’agriculteur aux jeunes générations, le rôle de l’agriculture pour l’insertion sociale, le développement durable etc.










L’équipe, dont le producteur, le réalisateur, le caméraman, et la coordinatrice de l’émission, a été guidée sur le territoire par Thierry Laverne et Christel Stacchetti, via le chemin Gambetta, la plaine de Beauvert, les Potagers de Marcoussis, le plateau de Nozay, la plaine de Saulx, l’écurie des Chartreux, l’exploitation Olivier à Villebon etc.


Le reportage sera mis en ligne sur ce site dès qu’il sera disponible, mais probablement sans sous-titrage, malheureusement...

mardi
23

Rencontre association Intermèdes Robinson à Saulx

Depuis début 2006, le Triangle Vert accueille une nouvelle structure sociale basée sur l’agriculture, créée par Hélène et Laurent Ott. L’association Intermèdes Robinson s’est établie à Saulx les Chartreux, sur 2 ha de friches agricoles appartenant à la commune, des anciens vergers situés au pied du Rocher.

Il s’agit d’un collectif de parents et enfants (faisant face à des difficultés sociales et/ ou à l’isolement), tous habitants du ‘‘quartier sud’’ de Longjumeau, qui acceptent de se lancer dans une activité de travail coopératif et de co-éducation, à travers le maraîchage.

A la différence d’un projet de type jardins familiaux ou ouvriers, tels qu’il en existe dans de nombreuses communes, il s’agit tout à la fois de toucher des personnes et des groupes qui n’auraient a priori pas l’autonomie ou le courage de se lancer seuls dans ce type d’activité, et en même temps de viser des objectifs plus importants de remise au travail, de diffusion d’une alimentation de qualité, de suivi durable d’un projet contraignant qui nécessite une forte phase d’apprentissage.
La production réalisée sera uniquement destinée à la consommation des familles participant au projet.




Le défrichage des deux parcelles a commencé pendant l’hiver, durant les week-end surtout, et il y avait fort à faire ! Mais les jeunes Longjumellois n’ont pas ménagé leur peine, et les arbres fruitiers, dégagés des ronces, sont enfin réapparus. Plusieurs carrés de maraîchage et de petits fruits ont été ensuite aménagés, avec quelques mises en culture, afin de tester la qualité du sol.

L’association recherche actuellement des financements départementaux et régionaux afin de pouvoir investir dans du matériel de culture.






Le Triangle Vert suit avec intérêt cette initiative. Elle joue d’abord un rôle social, en créant un lien au territoire pour ces citadins, ainsi qu’un lien visuel, puisque les tours de Longjumeau sont toujours visibles depuis les vergers salucéens et vice-versa.
Enfin, Intermèdes Robinson contribue à remettre en valeur les friches agricoles, notamment au pied du Rocher de Saulx, qui compte encore de nombreux anciens vergers, classés en Espaces Naturels Sensibles, mais pour lesquels le Conseil Général n’a pas encore formulé de projet de remise en valeur ; un seul a été défriché et aménagé pour offrir un abri à la chouette effraie.

dimanche
14

Fête de la Fraise à Marcoussis


Les 13 et 14 mai s’est tenue la 40e fête de la Fraise à Marcoussis, sur le thème de l’eau.

Les liens entre eau et agriculture sont multiples, et la participation du Triangle Vert pour cette troisième année consécutive était toute indiquée. L’association proposait sur son stand animation ludique et exposition pédagogique : les visiteurs ont pu goûter différentes eaux minérales du monde, et tenter de reconnaître l’eau du robinet de Marcoussis parmi elles ! Les gagnants sont repartis avec un panier de légumes du Triangle Vert offert par Jean-Charles Mascetti.



Côté exposition, plusieurs panneaux rappelaient la présence constante de l’eau sur le territoire du Triangle Vert, son rôle dans l’agriculture locale et sa mise en valeur envisagée dans le cadre du projet. Ce fut aussi l’occasion de présenter le projet d’installation d’Elea Asselineau à Marcoussis, dans la culture de fraises et de petits fruits, avec une technique innovante d’agriculture sans eau : le Bois Raméal Fragmenté.



samedi
13

Fête de la Fraise à Marcoussis


Les 13 et 14 mai s’est tenue la 40e fête de la Fraise à Marcoussis, sur le thème de l’eau.

Les liens entre eau et agriculture sont multiples, et la participation du Triangle Vert pour cette troisième année consécutive était toute indiquée. L’association proposait sur son stand animation ludique et exposition pédagogique : les visiteurs ont pu goûter différentes eaux minérales du monde, et tenter de reconnaître l’eau du robinet de Marcoussis parmi elles ! Les gagnants sont repartis avec un panier de légumes du Triangle Vert offert par Jean-Charles Mascetti.



Côté exposition, plusieurs panneaux rappelaient la présence constante de l’eau sur le territoire du Triangle Vert, son rôle dans l’agriculture locale et sa mise en valeur envisagée dans le cadre du projet. Ce fut aussi l’occasion de présenter le projet d’installation d’Elea Asselineau à Marcoussis, dans la culture de fraises et de petits fruits, avec une technique innovante d’agriculture sans eau : le Bois Raméal Fragmenté.



samedi
13

Pose du 1er panneau de sensibilisation à Marcoussis

Le 13 mai, le premier panneau de sensibilisation du Triangle Vert a été posé sur la commune de Marcoussis.

Rendez-vous était donné en fin de matinée devant la mairie pour une petite promenade commentée le long de la Salmouille, à travers le parc des Célestins, et via le chemin Gambetta, en compagnie de l’animatrice et des jeunes du conseil municipal des enfants, de leurs parents, des élus du Triangle Vert, et des agriculteurs.

T. Laverne a rappelé le rôle de la rivière dans la constitution du village, en lien avec l’activité maraîchère, et au sein du projet d’ensemble porté par le Triangle Vert (trame verte et bleue).

Une halte sur le stand réalisé par l’association à l’occasion de la Fête de la Fraise, sur le thème de l’eau, a permis à tous de découvrir une technique innovante d’agriculture sans eau : le Bois Raméal Fragmenté.





La suite du parcours a conduit les participants sur le chemin Gambetta, lieu symbolique de l’action communale en faveur des urbains (circulation douce sécurisée) et de l’agriculture (circulation sécurisée des engins, valorisation et mise en scène du paysage/fenêtre sur la plaine agricole).











Les enfants du CME ont rappelé dans leur discours leur attachement aux espaces agricoles et naturels de leur commune, et incité chacun au respect quotidien de ces espaces, et pour les générations futures.

Les enfants ont ensuite littéralement mis la ‘‘main à la pâte’’ de ciment, afin de fixer le panneau, à l’angle du chemin Gambetta et de la route de Beauvert.

Lorsque le panneau a été bien stabilisé, avec l’aide des services techniques, un pot ‘‘champêtre’’ a récompensé leurs efforts...

avril 2006
mardi
25
Définition du PRIF de Marcoussis
samedi
22

Voyage à Waldsassen


C. Stacchetti a accompagné, du 20 au 23 avril, la délégation marcoussissienne, en visite à Waldsassen, village allemand avec lequel Marcoussis est jumelé.
Au-delà des sympathiques commémorations du 40e anniversaire du jumelage, C. Stacchetti est allée glaner des informations sur les bâtiments agricoles allemands, en bois, et mieux intégrés dans leur environnement que ceux jalonnant les paysages du Triangle Vert. Renseignements pris auprès des agriculteurs de là-bas, c’est bien moins cher et tout aussi adapté à l’agriculture de construire en bois !
Un nouvel exemple de nos voisins, dont il faudra s’inspirer à l’avenir...


vendredi
21

Voyage à Waldsassen


C. Stacchetti a accompagné, du 20 au 23 avril, la délégation marcoussissienne, en visite à Waldsassen, village allemand avec lequel Marcoussis est jumelé.
Au-delà des sympathiques commémorations du 40e anniversaire du jumelage, C. Stacchetti est allée glaner des informations sur les bâtiments agricoles allemands, en bois, et mieux intégrés dans leur environnement que ceux jalonnant les paysages du Triangle Vert. Renseignements pris auprès des agriculteurs de là-bas, c’est bien moins cher et tout aussi adapté à l’agriculture de construire en bois !
Un nouvel exemple de nos voisins, dont il faudra s’inspirer à l’avenir...


jeudi
20

Voyage à Waldsassen


C. Stacchetti a accompagné, du 20 au 23 avril, la délégation marcoussissienne, en visite à Waldsassen, village allemand avec lequel Marcoussis est jumelé.
Au-delà des sympathiques commémorations du 40e anniversaire du jumelage, C. Stacchetti est allée glaner des informations sur les bâtiments agricoles allemands, en bois, et mieux intégrés dans leur environnement que ceux jalonnant les paysages du Triangle Vert. Renseignements pris auprès des agriculteurs de là-bas, c’est bien moins cher et tout aussi adapté à l’agriculture de construire en bois !
Un nouvel exemple de nos voisins, dont il faudra s’inspirer à l’avenir...


lundi
10

Définition du PRIF de Marcoussis

Travail de terrain avec l’Agence des Espaces Verts pour définir un Périmètre Régional d’Intervention Foncière sur la commune de Marcoussis (extension du périmètre existant, sur les espaces boisés, aux espaces agricoles).

mars 2006
samedi
25

Essonne Verte Essonne Propre : randonnnée à Saulx

Contrairement à la semaine passée, le soleil n’était pas de la partie pour l’opération Essonne Verte Essonne Propre à Saulx ce samedi 25 mars... Il y avait quatre animateurs (Conseil Général, Triangle Vert, mairie) pour deux participants, dont une élue... !

Au vu des compétences réunies !, une partie de l’itinéraire prévu a toutefois été parcouru, depuis le village-rue maillé de cours maraîchères, jusqu’aux vergers au pied du Rocher de Saulx, en empruntant les chemins ruraux de la plaine ; une promenade instructive et agréable, malgré la pluie... L’observation des oiseaux du territoire tels que la perdrix ou l’alouette dans la plane, la grive musicienne ou le geai des chênes près des vergers mis en valeur par le Département... a alterné avec la description du projet du Triangle Vert, chemin faisant sur l’ancien tracé de l’Arpajonnais...

mercredi
22

Rencontre avec le CME de Marcoussis

Un premier contact avec les jeunes de la commission environnement du CME de Marcoussis a été pris, le 22 mars. C. Stacchetti a effectué une présentation du Triangle Vert, du projet de territoire. Différents sujets ont été discutés comme les dépôts sauvages, la fréquentation des espaces agricoles comme espaces de loisir, la consommation des produits locaux etc.

Les bases de futurs travaux communs ont également été posées. Il a notamment été demandé aux enfants de s’exprimer sur l’agriculture et le territoire lors de l’inauguration des panneaux de sensibilisation le 13 mai ; de collaborer ensemble sur les grands rendes-vous de l’année comme la fête de la Fraise ou les opérations Essonne Verte Essonne Propre ; de concevoir un itinéraire de découverte de l’agriculture pour Marcoussis etc.


samedi
18

Essonne Verte Essonne Propre : randonnée à Nozay

Succès pour le "Printemps des chemins" à Nozay

« C’est beau ces paysages, c’est vert », s’exclame Awa, face au vallon du Rouillon, pendant que Thomas jette fièrement son sac poubelle dans la benne placée à cet effet devant la ferme de Lunézy... Fièrement, c’est-à-dire avec le sentiment du devoir citoyen accompli, contrairement aux indélicats qui se permettent encore de jeter leurs détritus dans la nature nozéenne...

Il y avait fort à faire, ce samedi, pour les quelques 80 participants au « printemps des chemins », sur une invitation de la mairie, du Conseil général de l’Essonne, et du Triangle Vert. Car si les incivilités sont en baisse depuis que la commune a installé plusieurs barrières dans ses chemins ruraux, subsistent encore des foyers de dépôts sauvages dans le vallon du Rouillon.

Une habitante confessait n’avoir jamais emprunté ces chemins depuis son arrivée, en 1989 ! Ce fut donc une belle occasion de découvrir ces espaces naturels et agricoles périurbains, largement fréquentés par promeneurs, cyclistes, cavaliers... qui apprécient ces paysages préservés, si près de Paris... Mais le nécessaire partage entre les multiples utilisateurs de cet espace doit encore être expliqué, répété, organisé...

Après deux bonnes heures de nettoyage, et 12 m3 collectés (soit 2 tonnes !), un goûter bien mérité a été offert par la mairie, autour d’une exposition du SIREDOM (syndicat intercommunal pour la revalorisation et l’élimination des déchets et des ordures ménagères) sur le thème des déchets et de leur tri, ainsi que des panneaux concernant le projet du Triangle Vert.


jeudi
16

Participation à Urbani’thés

Participation à la troisième session du cinq à sept Urbani’thés organisé par le CAUE91 à la Maison Départementale de l’Habitat, à Evry.

Le thème du jour :
"La dimension urbaine des grands ensembles"

Intervenants :

Laurent Bony, architecte conseiller au CAUE91
Philippe Panerai, architecte
Michel Druel, mairie de Grigny
Alain Coste, urbaniste chargé du PLU de Grigny

Plus d’informations sur : www.caue91.asso.fr

mercredi
15

Participation ateliers thématiques Terres en Villes, Angers

Dans le cadre de la mise en place d’un partenariat entre la Région Ile de France, la Chambre d’Agriculture régionale et le réseau de projets agri-urbains Terres en Villes, le Triangle Vert a été invité à participer à la rencontre et aux ateliers d’Angers, les 14 et 15 mars. Le thème des journées était : « les bonnes pratiques en matière de prise en compte de l’agriculture dans les ScoT et les PLU* ».
A l’heure où l’Ile de France révise son SDRIF, et où les intercommunalités sont encore en gestation autour et sur le territoire du Triangle Vert, il nous a semblé tout à fait opportun de participer à ces journées de réflexion sur les ScoT avec les membres de Terres en Villes.


Des présentations des ScoT en cours d’élaboration, des débats et réflexions ont conduit les participants à partager plusieurs constats :

  • l’angle d’approche de l’agriculture dans les ScoT doit être à la fois économique (rentabilité, durabilité, disponibilité et coût du foncier, qualité des productions...), environnemental (qualité des paysages, gestion à moindre coût, maîtrise des ruissellements, enrichissement réciproque de la ville et de la campagne...) et social (résolution de conflits d’usage, mise en valeur patrimoniale, outil pédagogique, insertion sociale...).
  • l’identification cartographique de limites claires entre espaces agricoles et naturels, et espaces consacrés au développement urbain, est indispensable ; ces limites étant elles aussi des lieux importants de valorisation de la ville et de la nature...
  • le corollaire de la protection des espaces naturels et agricoles est la densification dans les centres urbains et autour des nœuds de transports en commun.
  • l’intégration de l’évaluation des ScoT dès leur parution, et la mise en place des outils de suivi afférents doivent permettre de garantir une évolution maîtrisée du territoire et de son aménagement.


    Des questions ont également été soulevées :
  • les schémas affirment tous la nécessaire protection des espaces agricoles, mais comment, et pour quoi faire ?
  • ensuite, quelle traduction dans les politiques locales et quelle application ?
  • comment réparer en cours de routes les erreurs commises dans un ScoT, et redresser à temps une évolution qui ne s’avère pas satisfaisante ? comment développer une politique interventionniste ?



    Programme des différents ateliers thématiques :
  • Atelier 1 - La concertation élus/monde agricole dans les SCOT : sur quel périmètre ? selon quelles modalités ? avec quels outils et diagnostics ?
  • Atelier 1bis - La concertation élus/monde agricole dans les SCOT : sur quel périmètre ? selon quelles modalités ? avec quels outils et diagnostics ?
  • Atelier 3 - Les orientations agricoles et forestières du Projet d’Aménagement et de Développement Durable du SCOT
  • Atelier 4 - La destination des sols et ses outils d’accompagnement
  • Atelier 5 - L’application du Schéma Directeur/SCOT et son suivi
  • Atelier 6 - La prise en compte de l’agriculture et de la forêt dans les PLU



    *SCoT = schéma de cohérence territoriale
    PLU = plan local d’urbanisme
mardi
14

Participation ateliers thématiques Terres en Villes, Angers

Dans le cadre de la mise en place d’un partenariat entre la Région Ile de France, la Chambre d’Agriculture régionale et le réseau de projets agri-urbains Terres en Villes, le Triangle Vert a été invité à participer à la rencontre et aux ateliers d’Angers, les 14 et 15 mars. Le thème des journées était : « les bonnes pratiques en matière de prise en compte de l’agriculture dans les ScoT et les PLU* ».
A l’heure où l’Ile de France révise son SDRIF, et où les intercommunalités sont encore en gestation autour et sur le territoire du Triangle Vert, il nous a semblé tout à fait opportun de participer à ces journées de réflexion sur les ScoT avec les membres de Terres en Villes.


Des présentations des ScoT en cours d’élaboration, des débats et réflexions ont conduit les participants à partager plusieurs constats :

  • l’angle d’approche de l’agriculture dans les ScoT doit être à la fois économique (rentabilité, durabilité, disponibilité et coût du foncier, qualité des productions...), environnemental (qualité des paysages, gestion à moindre coût, maîtrise des ruissellements, enrichissement réciproque de la ville et de la campagne...) et social (résolution de conflits d’usage, mise en valeur patrimoniale, outil pédagogique, insertion sociale...).
  • l’identification cartographique de limites claires entre espaces agricoles et naturels, et espaces consacrés au développement urbain, est indispensable ; ces limites étant elles aussi des lieux importants de valorisation de la ville et de la nature...
  • le corollaire de la protection des espaces naturels et agricoles est la densification dans les centres urbains et autour des nœuds de transports en commun.
  • l’intégration de l’évaluation des ScoT dès leur parution, et la mise en place des outils de suivi afférents doivent permettre de garantir une évolution maîtrisée du territoire et de son aménagement.


    Des questions ont également été soulevées :
  • les schémas affirment tous la nécessaire protection des espaces agricoles, mais comment, et pour quoi faire ?
  • ensuite, quelle traduction dans les politiques locales et quelle application ?
  • comment réparer en cours de routes les erreurs commises dans un ScoT, et redresser à temps une évolution qui ne s’avère pas satisfaisante ? comment développer une politique interventionniste ?



    Programme des différents ateliers thématiques :
  • Atelier 1 - La concertation élus/monde agricole dans les SCOT : sur quel périmètre ? selon quelles modalités ? avec quels outils et diagnostics ?
  • Atelier 1bis - La concertation élus/monde agricole dans les SCOT : sur quel périmètre ? selon quelles modalités ? avec quels outils et diagnostics ?
  • Atelier 3 - Les orientations agricoles et forestières du Projet d’Aménagement et de Développement Durable du SCOT
  • Atelier 4 - La destination des sols et ses outils d’accompagnement
  • Atelier 5 - L’application du Schéma Directeur/SCOT et son suivi
  • Atelier 6 - La prise en compte de l’agriculture et de la forêt dans les PLU

*SCoT = schéma de cohérence territoriale
PLU = plan local d’urbanisme

vendredi
10

Forum Révision du SDRIF

Le vendredi 10 mars 2006, à 9h
2e Forum consacré à la révision du Schéma Directeur de l’Ile de France

Programme :
8h30 : accueil
9h00 : ouverture par Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régionale d’Ile de France
10h-12h : tables rondes et débats
12h30 : conclusion
13h30 : cocktail

Lieu : l’Espace Congrès Les Esselières de Villejuif
3 Bd Chastenet de Géry 94800 Villejuif

Inscriptions :
par courriel : www.iledefrance.fr/sdrif/forumdu10mars
par téléphone : 01 45 15 89 22

jeudi
9

Visite d’Y. Favre, Directeur de l’AEV

Visite du territoire du Triangle Vert par le directeur de l’Agence des Espaces Verts d’Ile de France, Yves Favre, en compagnie de Thierry Laverne, Brigitte Bouvier, Stéphanie Cuenin et Christel Stacchetti.

jeudi
2

Atelier "lecture du paysage" CAUE91/Triangle Vert/lycée Igny

Journée-atelier "lecture du paysage" sur la commune de Saulx les Chartreux, co-organisée par le CAUE91 et le Triangle Vert pour des élèves de terminale du Lycée agricole d’Igny.

février 2006
mardi
21

Réunion avec le SIVOA

Réunion avec le Syndicat Intercommunal pour l’aménagement de la Vallée de l’Orge Aval, la commune de Nozay, les agriculteurs, et le Triangle Vert, afin de discuter des aménagements envisagés sur le cours du Mort Ru et du Ruisseau Blanc.

lundi
20

Assemblée Générale Ordinaire

Lundi 20 février 2006 à 18h30
en mairie de Saulx les Chartreux(salle des mariages)

Ordre du jour :

1- Rapport sur l’activité de l’association en 2005
2- Rapport sur la situation financière
3- Perspectives pour l’année 2006
4- Election des membres du conseil d’administration et du bureau
5- Questions diverses

mercredi
8

Pose des panneaux de sensibilisation à Nozay

Pose des panneaux d’information et de sensibilisation à l’entrée de 10 chemins ruraux dans l’espace agricole de Nozay.

janvier 2006
lundi
30

Réunion locale avec les agriculteurs, à Saulx

Réunion locale mairie/Triangle Vert/agriculteurs, à Saulx, afin de définir et localiser ensemble les actions à réaliser en 2006 (sur la base des propositions effectuées fin 2005 par le Triangle Vert).

jeudi
26

Participation à Urbani’thés

Participation à la première session du cinq à sept Urbani’thés organisé par le CAUE91 à la Maison Départementale de l’Habitat, à Evry.

Le thème du jour était : "peut-on faire la ville avec des maisons individuelles ?".

Intervenants :

  • Laurent Bony, architecte conseiller au CAUE91
  • Pierre Lajus, architecte urbaniste
  • Luc Bousquet, architecte et urbaniste de l’Etat, PUCA
  • Jean Harrari, architecte, professeur à Paris La Villette
  • Eric Justman, revue A vivre, directeur de la rédaction

    BILAN réalisé par le CAUE91
    Faire la ville avec des maisons individuelles ?

    Le Caue 91 lançait jeudi 26 janvier la première soirée urbanithés 2006 à la Maison départementale de l’habitat. Premier thème : "la dimension urbaine de la maison individuelle" , dans le prolongement des recherches et travaux sur la densité, les extensions des bourgs dans une perspective d’aménagement durable du territoire, l’étalement urbain qui fit l’objet du colloque de novembre 2005 à Evry.

    Point d’appui de la rencontre :
    la publication aux Editions de l’Aube de l’ouvrage dirigé par Guy Tapie ‘Maison individuelle, architecture,
    urbanité’, suite à la recherche du PUCA à laquelle participait le Caue.

    Les échanges entre les différents participants, architectes, paysagistes, élus, représentants d’associations, services départementaux, suivirent les
    présentations des intervenants invités.

    Ces rencontres ménagent un moment de réflexion, d’exposés, de croisements sur les thèmes mobilisant
    nos réseaux, nos disciplines et nos différents pôles de compétences. Un partenariat avec la librairie le Verger
    des Muses (Corbeill-Essonnes) permet de proposer aux participants une sélection d’ouvrages et de références
    sur le sujet du jour.

    MORCEAUX CHOISIS
    « J’étais l’un des rares architectes à construire de la maison individuelle en Région Aquitaine. Les architectes
    étaient absents de ce marché, ils avaient laissé un fossé s’installer entre leur culture et la culture des gens pour
    lesquels ils auraient pu travailler. La réflexion devait commencer par une recherche sur l’évolution des modes de vie : comment les ménages aujourd’hui s’approprient l’espace, quels sont les besoins des habitants, des familles recomposées, des plus âgés. La dimension urbaine de la maison, par-delà les lotissements, a constitué une part importante de ce travail commun qui s’est attardé aussi sur l’adaptation des métiers -constructeurs, aménageurs, architectes- à ce type de production.
    L’établissement de typologies de maisons individuelles correspondant à la demande actuelle a été traité en
    quatrième volet de cette recherche. »
    Pierre Lajus.

Plus d’informations sur : www.caue91.asso.fr

jeudi
26

Visite d’étudiants de l’INA-PG

Une visite du territoire et une discussion en salle ont été organisés pour une trentaine d’étudiants en 2e année à l’Institut National d’Agronomie (INA-PG), et leurs enseignants, Ambroise de Montbel et Henri Ollagnon.

mercredi
25

Définition du PRIF de Marcoussis

Travail de terrain avec l’Agence des Espaces Verts pour définir un Périmètre Régional d’Intervention Foncière sur la commune de Marcoussis (extension du périmètre existant, sur les espaces boisés, aux espaces agricoles).

mardi
24

RV Chambre d’Agriculture

Dans le cadre du partenariat entre la Chambre Interdépartementale d’Agriculture d’Ile de France et le Triangle Vert, un rendez-vous a eu lieu, réunissant F. Devèze, P. Marcille, T. Laverne, B. Bouvier et C. Stacchetti, autour des actions à entreprendre en faveur de l’agriculture en 2006, sur le territoire du projet.

lundi
23

Définition du PRIF de Marcoussis

Travail de terrain avec l’Agence des Espaces Verts pour définir un Périmètre Régional d’Intervention Foncière sur la commune de Marcoussis (extension du périmètre existant, sur les espaces boisés, aux espaces agricoles).

lundi
16

Conseil d’Administration

Réunion du Conseil d’Administration, à Marcoussis
+ présentation de la Phase 1 de l’Atelier Public Régional ENSP-Triangle Vert.

jeudi
12

Table ronde agriculture périurbaine, à l’INA-PG, Paris

Participation de Christel Stacchetti à une table ronde agriculture périurbaine à l’Institut National d’Agronomie (INA-PG), en présence d’autres représentants de projets agri-urbains, et d’étudiants en 2e année d’agro.




Adresse

Le Triangle Vert
des Villes Maraîchères du Hurepoix
5 Rue Alfred Dubois
91460 Marcoussis
tel: 01 64 49 69 79
courriel: trianglevert@gmail.com

Restons connectés

SPIP
Google+
SPIP
Facebook
SPIP
Twitter
SPIP
RSS