Faire de la proximité urbaine un atout

Si l’agriculture connaît des difficultés liées aux marchés mondiaux, aux aléas climatiques etc., proche de la ville, elle rencontre encore davantage de problèmes, liés à cette proximité, et ce, au quotidien. Tout cela rend la situation économique des exploitations agricoles périurbaines incertaine, et menace leur viabilité dans le temps. Elle est vécue comme un handicap par certains agriculteurs, qui décident même de stopper leur activité, ou de délocaliser leur exploitation et de s’implanter plus loin du front urbain, pour échapper à ces contraintes :

Vols

  • cultures, surtout maraîchères : vol ponctuel ou pour la revente
  • matériel agricole : tuyaux, véhicules...

    Déprédations dues à la pénétration dans les parcelles
  • concerne surtout les grandes cultures
  • motos, quads, voitures brûlées ensuite
  • chiens, promeneurs, joueurs de cerf-volant...



    Dépôts sauvages
  • c’est le fait d’entreprises, mais aussi de particuliers
  • déchets verts
  • gravats, huile de vidange, ferraille, sacs plastiques, pièces et carcasses de voitures, détritus en tous genres...

    Cohabitation difficile avec les riverains, qui se plaignent souvent du bruit des engins agricoles, des l’utilisation de traitements chimiques, de présence de boue sur les routes etc.


    C’est pourquoi le Triangle Vert cherche à minimiser ces contraintes d’origine urbaine pesant sur l’agriculture du territoire, et à mieux expliquer le fonctionnement de cette activité aux citadins, afin qu’ils respectent davantage cette activité et ses espaces, et fassent preuve de plus de tolérance.

    L’objectif est aussi que la proximité des urbains ne soit plus vue comme source de problèmes par les agriculteurs, mais comme un atout à valoriser :

    Développement de la distribution locale

    Promotion des produits sur le territoire

    Diversification des activités en direction des citadins...


    La dynamique du projet mis en place depuis 2003 a déjà porté ses fruits, puisque des agriculteurs réinvestissent sur le territoire, en acquérant de nouvelles parcelles à cultiver, en construisant de nouveaux bâtiments d’exploitation, en se lançant dans de nouveaux produits, voire en embauchant de nouveaux ouvriers agricoles. Le Triangle Vert reçoit aussi régulièrement des demandes de jeunes agriculteurs cherchant à s’implanter dans la région.

    Précédent :

  • Une agriculture bien vivante
  • Une agriculture riche et diversifiée

    A suivre :
  • L’identité agricole du territoire
  • Producteurs et produits locaux

Adresse

Le Triangle Vert
des Villes Maraîchères du Hurepoix
5 Rue Alfred Dubois
91460 Marcoussis
tel: 01 64 49 69 79
courriel: trianglevert@gmail.com

Restons connectés

SPIP
Google+
SPIP
Facebook
SPIP
Twitter
SPIP
RSS